Le Tricyclab: mon projet perso

LE TRICYCLOLAB

Petit lab deviendra grand
Petit tricyclolab deviendra grand

Dans le cadre du DU, nous devons réaliser un projet personnel. En ce qui me concerne, ce sera le Tricyclolab (nom provisoire). [màj: Finalement, changement de nom, ce sera le Tricyclab.] Un tricycle retapé et aménagé pour servir de minilab (microlab? nanolab?) ambulant avec lequel aller faire connaître la fabrication numérique dans les quartiers ou les collectivités non équipés en fablab ou hackerspace.

Si au bout du projet j’arrive à avoir un Tricyclab opérationnel, ce sera carrément Byzance. Mais, si ce n’est pas le cas, ce n’est pas bien grave, car il s’agit surtout d’un exercice de style, d’un embryon de recherche et de réflexion pour un vrai fablab mobile, sur le mode du « qui peut le moins, peut le plus? ». Le travail effectué pourra resservir ou être intégré dans un projet plus large d’un fablab mobile plus classique.

 

Voici mes premières pistes de réflexion sur la question:

Je reviendrai sur chacune d’entre elles au fil des articles sur l’avancée de mon projet.

Mobilité, nomadisme, portabilité

La première réflexion évidente est la mobilité du lab et ce que ça entraîne en termes de choix du véhicule, choix du type de déplacement (cyclique ou ouvert, etc.)…

Optimisation de l’espace

Qui dit espace nomade, dit espace réduit. L’espace de stockage (et de démonstration) étant très restreint, la réflexion sur l’optimisation de l’espace s’impose.

Quintessence

Pour faire la promotion des espaces de fabrication numérique, il faut les présenter sous leurs facettes les plus « appétissantes » mais aussi les plus représentatives.

De par le manque de place, on est amené à faire des choix. Si on ne doit garder qu’une machine qui symbolise la fabrication numérique, quelle serait-elle? Ce qui amène à une réflexion plus abstraite, la quintessence de la fabrication numérique, c’est quoi? Qu’est-ce qui fait d’un lieu un lab?

Objectifs

Les objectifs sont bien entendus la promotion des espaces de fabrication numérique et la diffusion d’informations sur ces derniers. Oui, mais par quels moyens? Plutôt des démonstrations ou par des ateliers interactifs?

Public

Et quel sera le public visé? Un public généraliste? Un public de jeunes (enfants et ados)?

Réseau

Un point qui me tient à coeur, c’est de souligner les réseaux existants. Et pas seulement le réseau des fablabs, mais aussi les proximités qui les unissent à d’autres initiatives qui partagent certaines valeurs: ressourceries, cafés-réparation, cyclofficines, etc.

 

Articles à venir :

  • le véhicule
  • inspirations pour le concept
  • typologie des fablabs mobiles existants
  • inspirations pour les outils
  • premiers plans pour activités
  • premiers plans pour aménagement
  • avancées de la restauration
  • avancées de l’aménagement
  • avancées de l’équipement
  • avancées des animations

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *