.Picafabra

Moi, c’est Picafabra. J’ai commencé à fréquenter et à collaborer au mouvement libriste dans un hacklab madrilène en 2001. Et, dès 2004, j’ai participé à une branche non-numérique du mouvement maker. C’est donc tout naturellement que je me suis intéressée au monde de la fabrication numérique et des fablabs dès leur arrivée en Europe. À Paris, je traîne surtout à la Rockette libre, au Faclab et dans divers hackerspaces.

Par ailleurs, je suis titulaire du diplôme universitaire « Métier: facilitateur (fab lab manager) » de l’Université de Cergy-Pontoise et du Faclab de Gennevilliers (2ème promo, septembre 2016). En juillet 2016, j’ai effectué un stage auprès du fablab Roma Makers à Rome. J’envisage de travailler comme fab lab manager. Je prévois aussi de réaliser des reportages.

En ce qui concerne la fabrication numérique, je m’intéresse surtout:

  • au textile électronique (e-textile et wearables),
  • aux espaces de fabrication numérique nomades et mobiles,
  • aux fablabs et hackerspaces sur la « route de la soie » (façon courte et imagée de décrire un territoire qui va de la Méditerranée à l’Asie centrale, en passant par le Moyen-Orient et le Caucase).

J’ai un projet en cours de transformation d’un tricycle de ville en mini-fablab mobile: le Tricyclab.

Je parle couramment le français, l’espagnol, l’anglais et l’italien. Je suis disponible pour servir d’interprète et de guide dans les visites de fablabs en France et à l’étranger, par exemple lors de la prochaine FAB13 à Santiago du Chili.

Mais j’apprends aussi le persan et je partagerai sur ce blog des ressources et autres documents utiles dans l’autoapprentissage du persan. Y compris des ressources à l’intersection des deux domaines: fabrication numérique et persan.