*Un fablab en milieu hospitalier? Le projet Atelier creativo scuola in ospedale Umberto I à Rome

ateliercreativoscuolaospedale

  • http://officine.romamakers.org/atelier-creativo-scuola-ospedale-umberto-i/
  • https://www.facebook.com/Atelier-Creativo-Scuola-Ospedale-Umberto-I-Roma-965653446865332/

 

 

 

Mon parcours dans les mille et un fablabs de la communauté Roma Makers prend fin. Je terminerai par leur dernière initiative (et pas la moindre!): le fablab en milieu hospitalier. En effet, ils ont dans leurs cartons l’ouverture d’un fablab à l’hôpital Policlinico Umberto I de Rome.

D’ailleurs, ils sont dans la dernière ligne droite de leur recherche de fonds via le financement participatif, donc toutes les donations sont les bienvenues. Vous avez jusqu’à dimanche 4 septembre 2016 pour collaborer par une donation. C’est pour la bonne cause!

Ce fablab en milieu hospitalier est leur premier projet de fablab solidale (fablab solidaire), mais, les connaissant, ce ne sera pas le dernier. Il se place dans le prolongement des fablabs scolaires, car il sera situé dans le cadre de l’école publique pour enfants hospitalisés hébergée dans les locaux de l’AIL (Associazione Italiana Leucemia).

kloner3DStampante-300x225

Il permettra aux enfants hospitalisés (en primaire et secondaire) de participer à des ateliers créatifs, aussi bien à ceux qui peuvent se déplacer dans les locaux de cette « école à l’hôpital » qu’à ceux qui ne peuvent sortir de leur chambre (pour cause de défenses immunitaires trop basses, par exemple) grâce à l’enseignement et au téléchargement de fichiers à distance. L’avantage de l’impression 3D sur le papier, c’est qu’une figurine conçue par l’enfant pourra lui être apportée, une fois imprimée, après une simple stérilisation (le plastique utilisé se stérilisant sans dommages).

Mais, ce n’est pas tout. L’idée, c’est que le fablab soit aussi utilisé en dehors de ce cadre scolaire. Par le personnel hospitalier d’une part (il y a un projet rigolo de recherche sur les non-tissés pour pouvoir fabriquer des masques et des charlottes personnalisables)… Par les parents des enfants malades de l’autre… Voire même par des adultes hospitalisés… Il y a même le projet de réaliser des formations professionnelles pour les parents au chômage ou en réinsertion professionnelle.

C’est un beau projet, où on reconnaît bien la patte de Roma Makers et sa tendance à partir d’un noyau pour se ramifier et élargir le public visé et ainsi partager avec le plus grand nombre.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *